PORTER LE PAYSAGE

Conte métonymique du microcosme et du macrocosme

Du motif géologique aux lignes de crêtes, des stratifications de l’horizon à l’équipement de l’alpiniste prêt à se mesurer à l’immensité.

Il s’agit donc de porter le paysage comme une parcelle de cosmos.

La liberté d’association, les propriétés modulaires de superposition et les possibilités de manipulation invitent à l’appropriation personnelle et caractérisent ces pièces plurielles.

Au fil des crêtes echos pendulaires Cordage Sisyphe